Fondation A.R.CA.D. a été fondée en France en 2006 par le Pr Aimery de Gramont et a obtenu le statut juridique de “fondation reconnue d’utilité publique” par le gouvernement français en décembre de la même année. Alors qu’il existe en France un certain nombre d’organisations majeures similaires à la Fondation dans la défense de la recherche sur le cancer, A.R.CA.D. se distingue comme étant la seule organisation qui s’occupe spécifiquement des cancers digestifs. Les cancers digestifs représentant 25 % de tous les décès dus au cancer, les fondateurs d’A.R.CA.D. font pression pour que les cancers digestifs soient reconnus à leur juste valeur dans la recherche sur le cancer.

Lors de sa création en 2006, la Fondation A.R.CA.D. s’appuie sur trois objectifs majeurs :

  1. Sensibiliser le grand public et les professionnels de la santé à la nécessité de la prévention et du dépistage précoce des cancers digestifs.
  2. Promouvoir l’amélioration des soins aux patients et la recherche clinique dans le domaine des cancers digestifs.
  3. Fournir une meilleure information et un meilleur soutien aux patients souffrant de cancers digestifs.

Pour ce faire, elles s’efforcent de susciter des échanges entre médecins spécialistes, de coordonner des programmes d’action associant des partenaires publics et privés actifs dans le domaine de la recherche sur les cancers digestifs, de mener des campagnes d’information auprès du grand public et de soutenir le dépistage à grande échelle des cancers digestifs, afin de contribuer à la sensibilisation et à l’élargissement des options dans le domaine des cancers digestifs.

Leur fondateur, le Pr Aimery de Gramont, déclare : “L’un de mes objectifs en créant cette fondation est de réduire la peur de l’inconnu et d’expliquer que, malgré un certain degré d’incertitude associé à toute recherche, participer à un essai clinique ne signifie pas être utilisé comme un cobaye. Des progrès considérables sont réalisés en matière de thérapie, mais les médicaments les plus prometteurs ne sont souvent disponibles que dans le cadre de protocoles de recherche.”

Pour en savoir plus sur la Fondation A.R.CA.D. sur leur site internet anglais, cliquez ici.

Pour en savoir plus sur la Fondation A.R.CA.D. sur leur site français, cliquez ici.